Santé & Bien-être

La maladie d’Hashimoto et comment je vis avec! PART II

Dans PART I, je t’ai parlé en bref de la maladie d’Hashimoto. Ce que c’est, d’où ça vient…Et dans PART II je vais papoter symptômes et je vais partager avec toi ce que j’ai mis en place au niveau alimentation et mode de vie.

Comme je l’expliquais dans le live sur Instagram, ce qui est embêtant avec les maladies chroniques, c’est que ça va, ça vient…on a des bobos qui viennent à droite puis à gauche. Je ne sais jamais très bien comment je vais me réveiller. Je sens qu’avec les compléments, les choses se mettent petit à petit en place. Je passe plus de bonnes journées que de mauvaises.

N’empêche, je ne peux plus faire n’importe quoi avec mon corps. Haha! C’est comique comme phrase ça. Ce que je veux dire, c’est que fini les sorties jusqu’au petit matin à danser comme une folle sur les tables, fini l’overdose de pizza et cupcakes et fini les repas arrosés de bon vin!

Et puis, je n’ai plus envie de tout ça…disons que j’en ai bien profité. 🙂

Encore une fois, il y a beaucoup à dire. Je vais essayer d’être claire et de résumer un maximum. J’ai divisé l’article en 4 points: mes symptômes, alimentation, stress et mode de vie (qui reprend l’activité physique, le sommeil et autres).

Let’s go!

Symptômes

Voilà une petite liste des symptômes qui sont venus me rendre visite depuis quelques années, qui sont venus et puis répartis et puis revenus… 🙂 :

  • anxiété
  • crise de panique à répétition
  • stress chronique
  • insomnie
  • humeur changeante, déprime
  • irritabilité
  • douleurs musculaires sans sport
  • perte de cheveux
  • ongles striés et mous
  • yoyo de mon poids
  • grosse fatigue, très grosse
  • brain fog (la tête dans le c..)
  • migraines
  • libido à zéro
  • hypoglycémie
  • problème de peau
  • difficulté à me concentrer
  • constipation, diarrhée, ballonnements, gaz…

Aujourd’hui, plus de la moitié sont partis. La fatigue et le manque de motivation sont ceux qui reviennent encore souvent. Quand c’est comme ça, je dois vraiment me forcer à faire les choses mais je resterais bien au lit !

Les cheveux et les ongles ont encore du chemin à faire, mes muscles et mes intestins me jouent encore des tours de temps en temps. Globalement, je me sens BEAUCOUP mieux aujourd’hui qu’il y a deux ans!

Je dois apprendre à être patiente avec mon corps. La maladie a mis du temps à s’installer, je dois lui laisser le temps de s’en aller 😉

Je vais y arriver. Je sais que bientôt je me décollerai cette étique “Hashimoto” de la tête. Je le sais. Je le sens. Je ne passerai pas le reste de ma vie à m’identifier comme souffrant d’une maladie auto-immune. Mon corps est capable de se soigner et je vais l’aider de toutes mes forces. (Désolé, petites affirmations/déclarations à moi-même!).

ALIMENTATION

PALEO 90%
GLUTEN FREE
DAIRY FREE
REFINED SUGAR FREE

Quand on a une maladie auto-immune, le gluten est d’office à exclure.
Mais les produits laitiers et les sucres aussi! On cherche ici à diminuer l’inflammation.
On évite alors de consommer des aliments inflammatoires (junk food, sucres, produits industriels, édulcorants, pain, viennoiseries etc).

Je suis (à environ 90%) un régime Paléo. C’est à dire que je mange des protéines animales (poissons, viandes, oeufs..), beaucoup de légumes, beaucoup de bonnes graisses, des fruits mais pas trop et des graines comme graines de courge, sésame, lin, …et des noix (que j’ai retiré un max en ce moment –> intolérances?). Les 10% restant, j’ajoute des bons glucides.

Le régime Paléo ou AIP (autoimmune protocole) retirent 100% des glucides provenant des céréales. Donc forcément le gluten mais aussi le riz, le quinoa, le sarrasin etc. J’ai essayé mais cela ne me convient pas du tout. Je mange beaucoup plus et j’ai des envies de sucres. Je sais que je devrais, dans ce cas, augmenter mon apport en protéines et graisses mais la viande BIO a un coût! Et je ne suis pas d’accord d’avaler cette quantité de viande.

Un homme pourrait très bien suivre ce genre de régime. Je pense qu’une femme (surtout en hypothyroïdie) a besoin d’un peu de bons glucides. En tout cas, c’est ce que j’ai pu expérimenter personnellement.
Cela m’ancre, me permet de rester plus accrochée à la terre. C’est en lien avec mon profil Ayurveda, qui est VATA mais ça c’est le sujet d’un prochain article. Je me sens beaucoup mieux quand j’en mange (en quantité raisonnable).

J’ajoute environ deux cuillères à soupe de riz, de quinoa, sarrasin ou une tranche de pain sans gluten de temps en temps. Pas à chaque repas. En général ce sera le matin ou le soir. Je m’en passe plus facilement le midi.

J’essaie de boire beaucoup d’eau. J’évite la caféine, je bois un déca de temps en temps. Je bois beaucoup de tisanes et thé vert.

Quand je veux un petit truc sucré, je prépare des snacks sains: energy balls, Banana bread, fruits avec beurre d’amande…ou du chocolat noir et sans lactose.

La seule “crasse” que je mange encore parfois ce sont des frites!
Ben oui, suis pas belge pour rien! 😉

STRESS

Je suis une ancienne stressée chronique! OMG! Je te dis pas à quel point le stress me hantait. Je vais pas m’étaler trop sur le stress et les dégâts qu’il engendre, sinon l’article sera méga, archi long. Tu peux aller voir la vidéo que j’ai faite à ce sujet sur Facebook, ici.

Ce que je peux te dire, c’est que c’est la première chose que j’ai “traité”. Mieux gérer ce stress et me débarrasser des tensions qui l’accompagnent. Via la psychothérapie, le Shiatsu, les séances ostéopathes, le sport, et aujourd’hui via la méditation, le yoga et sport et l’écriture, la respiration.

Aujourd’hui on se stresse pour un rien. On se met soi même une pression ridicule pour des choses ridicules! On ne se rend pas compte du mal qu’on se fait. Est-ce que ces tracas, ruminages, pensées négatives, stress etc sont bien nécessaire? Est-ce que tout ça nous aide à avancer? A vivre une belle vie? Pour moi la réponse est NON! Absolument pas.

D’ailleurs, mon corps ne supporte plus le moindre stress. Je dois faire attention à ne pas en faire trop. Je travaille beaucoup sur mon organisation et sur mon planning. C’est ce qui me permet de rester un maximum zen 😎! Maintenant, je ne vais pas te mentir, il m’arrive encore souvent de me sentir submergée. La différence, c’est qu’aujourd’hui je m’en rends tout de suite compte. Je m’arrête et je rectifie! Je ne me laisse plus emportée par tout ça.

MODE DE VIE

En dehors de mon alimentation et du stress, il y a d’autres choses qui me permettent de garder un bon équilibre et de me sentir bien.

Le sommeil: je veille à dormir 7-8 heures minimum. Disons qu’une nuit de 8 heures est idéale pour moi. Avant, je faisais des insomnies et je ne pensais pas re-dormir un jour. Je fais très attention à ma routine du soir. J’évite les écrans, iPad, téléphone avant d’aller me coucher et j’ai interdit à mon amour de mettre la télé dans la chambre! Si mon téléphone est près de moi, je le mets en mode avion pendant la nuit pour éviter de me faire bombarder par les mauvaises ondes.

Le self-care: SUPER MEGA IMPORTANT pour notre santé mentale et physique, surtout pour nous les femmes qui avons tendance à s’oublier! On pense à tout et à tout le monde mais jamais ou rarement à nous. Cela mène à du surmenage, de la frustration et disons le à un pétage de plombs!

Je prends, j’ai bien dit PRENDS, le temps pour moi. Pour me ressourcer, recharger mes batteries, faire le plein d’énergies. Après, je suis comme neuve, à nouveau disponible pour ma famille, pour mon job, pour mes amies. Cela me permet de prendre du recul sur ma vie, de me connecter à moi-même, à mieux me connaître, à savoir ce que je veux et ce que je ne veux plus!

Si tu dois commencer par quelque chose, commence par là! Par arrêter de dire oui à tout et à tout le monde. Dis NON et dis-toi OUI à toi, pour toi! Tu verras au début c’est difficile mais après, tes proches te remercieront, et toi aussi 😉

Le sport: évidemment, le sport est important pour un bon équilibre. J’ai recommencé le sport il y a 2 ans, au moment où j’étais prête. J’y ai repris gout, ça me fait beaucoup de bien. Cela me permet de mieux gérer le stress, d’évacuer un trop plein d’énergies et de garder un bon moral.

Petite note quand même sur le sport: si toi aussi tu as Hashimoto ou autre maladie auto immune, je te conseille d’y aller molo avec le sport. Ecoute bien ton corps et fais attention à ne pas en faire de trop. Vas-y en douceur. Un sport qui n’est pas adapté et trop “violent” peut être mauvais pour ton bien-être, cela crée alors un stress sur l’organisme, chose qu’on essaie ici d’éviter.

Je t’ai peut-être perdue en cour de lecture…cet article est bien long. Et puis zut, peu importe si il est long. Si cela t’intéresse tu auras été jusqu’au bout!

Je terminerai en disant d’être patiente avec ton corps. De l’aimer très fort. De l’aider un maximum en faisant du mieux que tu peux. Cela ne veut pas dire être parfaite et ne plus jamais aller au lit à 1h du mat, ou de ne plus jamais boire un verre de vin. Mais de continuer tes bonnes habitudes de façon régulière. Ce sont ces rituels là qui vont t’aider à être bien.

Je suis là si tu as des questions sur Hashimoto. Je ne suis pas une experte en la matière mais si je peux t’aider, je le fais volontiers!

Namaste

Caroline

3 Comments

  • Reply
    Claire
    2018-02-26 at 4:18 pm

    Je comprends ce que tu dis sur AIP, ce n’est pas du tout facile. Pour moi ça marche très bien mais ce n’est pas pour tout le monde. Comme tu dis, il faut écouter ton corps, on ne peut pas être parfait tous le temps.
    Et moi aussi, je ne dirais jamais non aux frites fait maison!

    • Reply
      Caroline
      2018-02-26 at 8:20 pm

      Merci Claire pour ton message! En effet, j’ai encore du mal à me passer complètement des glucides. Mais peut-être qu’un jour j’y arriverai. En tout cas, ce que je fais en ce moment fonctionne bien 😉 Et toi? Je te suis sur Instagram et waouw! Je vois que tu suis un AIP, c’est super! Tu en as vraiment ressenti des bénéfices?

  • Reply
    Claire
    2018-02-28 at 2:49 pm

    Oui pour moi AIP a vraiment changer ma vie, je me sens très bien et j’ai presque plus de symptômes. Mais je mange quand même beaucoup de glucides, surtout les plantains, pomme de terre douce, manioc etc. Et si ce que tu fais maintenant marche bien, je ne vois aucune raison pour commencer AIP 🙂 Pour moi c’était nécessaire parce que je ne supporte pas les œufs et les tomates pour le moment.

  • Leave a Reply

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.