Santé & Bien-être

Ta glycémie sous contrôle (PART 1)

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler du grand méchant loup dans l’alimentation: LE SUCRE et plus particulièrement de ce qui influence ta glycémie.

Avoir une glycémie instable est mauvais pour la santé (surtout sur le long terme) et malheureusement on est bien trop nombreux à en souffrir (parfois sans le savoir) et à continuer de consommer beaucoup beaucoup trop de sucres, sous toutes ces formes. Développer une résistance à l’insuline peut également venir perturber ton système hormonal!

Je dois, de mon côté, faire attention à ma consommation de glucides. J’ai eu dans le passé des épisodes de glycémie instable (crises d’hypoglycémie & autres symptômes) et j’ai eu le diabète gestationnel pour mes 2 grossesses. Je tiens donc tout ça à l’oeil 😉 !

Dans cette première partie, je parcours les différents facteurs qui influencent ta glycémie…tu verras, certains sont plutôt étonnants! Pour chacun des facteurs, tu trouveras en gras ma petite astuce de coach 😉

L’alimentation

C’est évident, l’alimentation est la première chose qui a un impact direct sur ta glycémie. Faire de mauvais choix alimentaires en consommant de la junk food, trop de sucreries ou encore trop de glucides comme du pain blanc, des pâtes etc va venir déséquilibrer cette glycémie.

Mais aussi le fait de manger trop tard le soir (la petite douceur de 22h devant Netflix 😉 ) et ne pas laisser assez de temps à ton corps pour qu’il se rééquilibre pendant la nuit, avant d’attaquer avec le petit déjeuner.

⇒ je te suggère de laisser au minimum 10h entre le repas du soir et le petit déjeuner

Snacker en permanence est aussi déconseillé pour garder une glycémie stable.

⇒ si c’est ton cas, je te conseille de laisser au moins 3h à 4h entre les repas et d’ajouter des bonnes graisses à tes snacks (par exemple 1/2 pomme avec du beurre d’amande) pour ralentir l’absorption des sucres. 

L’inflammation 

L’inflammation influence ta résistance à l’insuline de 2 manières:
– via une inflammation chronique dans les tissus gras
– via une inflammation chronique en lien avec un déséquilibre de ta flore intestinale

Cette inflammation est différente de celle qui se produit quand tu te blesses par exemple. Elle est silencieuse et souvent présente depuis longtemps.

Quand la flore de ton intestin est en déséquilibre, tu peux développer ce qu’on appelle le “leaky gut” ou l’intestin perméable. Ton intestin laisse alors passer les toxines provenants de la nourriture dans ton sang et en très résumé, crée de l’inflammation.

Un excès de mauvaises bactéries et un intestin perméable peuvent être la cause d’obésité, de résistance à l’insuline ou d’un “foie d’alcoolique”!

⇒  si tu remarques des soucis digestifs récurrents (gaz, ballonnements, diarrhée et constipation…) je te conseille de passer (si ça n’est pas déjà fait) à une alimentation naturelle et saine et de demander des tests plus approfondi à ton médecin ou naturopathe. 

Le stress 

Quand tu es stressée, ton taux de cortisol augmente et vient influencer directement la glycémie. L’insuline augmente et le corps produit à nouveau plus d’insuline, ce qui entraine une résitance à l’insuline et une augmentation de la production d’insuline, qui à son tour élève encore plus le taux de cortisol! Oui tu l’as compris, c’est un vrai cercle vicieux!

⇒ veille à privilégier le self-care, utilise des techniques de gestion du stress comme la respiration par exemple et surtout mets le doigt sur la cause de ton stress! 

Le sommeil

Le sommeil joue un rôle super important dans la gestion de ta glycémie! Une étude à démontré que les personnes qui dormaient moins de 5 heures par nuit pendant 4 jours seulement, augmentaient leur résistance à l’insuline de 50%! C’est énorme!

Il y a également un lien avec l’hormone de la satiété, Leptin, qui en manque de sommeil, communique mal avec le cerveau et envoie des faux signaux de faim! Tu auras peut-être remarqué que le lendemain d’une nuit difficile, tu te prends à grignoter toute la journée? Voilà, maintenant tu sais pourquoi 🙂 .

Enfin, le manque de sommeil contribue aussi à l’augmentation de l’inflammation dans le corps et est fortement lié à l’obésité.

⇒ Prends conscience de la valeur qu’à ton sommeil, veille à dormir suffisamment et mets en place une routine du soir pour t’aider à mieux tomber dans les bras de Morphée! 

Les toxines

Les toxines ont un impact direct sur les cellules de notre pancréas (qui libère l’insuline), je te conseille donc de les éviter un maximum.

Bisphnénol A
Pesticides
Nitrites (dans le jambon par exemple..)
Mercure
Cadmium (pollution, cigarettes, fumées..)
Agent ignifuge (surtout sur les vêtements, linge de lit…)
Polychlorobiphényles (normalement interdit chez nous! OUF)

Comment réduire ton exposition à un max de ces toxines?

⇒ Alimentation naturelle, bio un maximum 
⇒ Eviter les viandes fumées, barbecues 
⇒ Passer aux produits ménagers, de nettoyage, non toxique et bio 
⇒ Boire de l’eau filtrée
⇒ Ne pas consommer des aliments dans des contenants en plastique, surtout pour les réchauffer 
⇒ Eviter les contenants avec BPA 
⇒ Eviter de porter ou d’utiliser des vêtements ou revêtements de meuble ayant été traités avec des agents ignifuges
⇒ Choisir des cotons bio, du bambou…

⇒ Eliminer certains poissons 

Certains types de sport

Ah je suis sûr que tu ne t’y attendais pas à celui là! C’est vrai le sport est bon pour la santé, mais pas n’importe quel sport, surtout pour les femmes.

Un sport trop intense comme le marathon ou le body building ou encore le spinning met le corps en mode “survie”. Il augmente le taux de cortisol (tu as vu plus haut ce que ça engendre) et diminue fortement les réserves d’énergie. Le corps s’inquiète alors de ne pas avoir assez d’énergie pour fonctionner correctement et augmente le stockage (sous forme de graisses), plus particulièrement autour du ventre et des organes.

Voilà pourquoi il arrive que certaines femmes qui pratiquent ce genre de sport, se plaignent de ne pas perdre de poids.

Dirige toi plutôt vers des activités qui améliore la sensibilité à l’insuline: 

⇒ HIIT (par intervalle à haute intensité) ce genre d’entrainement aide le corps à réguler l’insuline 
⇒ Yoga, bien sûr est bénéfique pour équilibrer la glycémie et pour diminuer le stress (entre autre)
⇒ Un peu de musculation est aussi conseillé pour diminuer la résistance à l’insuline
⇒ La marche évidemment fait beaucoup de bien au corps et à l’esprit 

L’idéal est de pouvoir alterner ces différentes pratiques!

Dans la partie 2 de cet article, je t’expliquerai plus en détail comment équilibrer cette glycémie via l’alimentation! Stay tuned!

S’inscrire à ma Newsletter

 

Besoin d’un coup de pouce? Pour réserver les séances de coaching c’est ici

Namaste
Caroline

No Comments

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.